20 choses à faire en mai

Le mois de mais est l’un des plus importants de l’année pour votre jardin. 20 choses à faire ce weekend!

  • Après leur floraison, donnez aux narcisses et jonquilles un engrais liquide.
  • Surveillez de près les plantes trop envahissantes, comme le myosotis. Enlevez les exemplaires qui ont fleuri avant qu’ils ne disséminent leurs graines.
  • Les pivoines et autres dauphinelles ont besoin d’être soutenues par un tuteur pour éviter d’être trop vulnérables.
  • Les plantules et boutures doivent s’accoutumer progressivement à la température extérieure. Mettez-les dehors aux températures les plus douces de la journée, en rallongeant quotidiennement la durée (méfiez-vous des gelées tardives). Procédez de la sorte pendant une quinzaine de jours avant de les laisser définitivement dehors. C’est la meilleure façon de les habituer au jardin avant de leur donner une place définitive.
  • Contrôlez les pots: si les racines n’ont plus assez de place, il est grand temps de les rempoter.
  • Assurez-vous de la présence éventuelle du criocère du lis et de l’otiorhynque et prenez des mesures. Le premier, il vaut mieux le capturer à la main, tandis que le second se combat à l’aide de produits biologiques.
  • Méfiez-vous de pucerons. Eliminez-les à la main ou utilisez carrément le tuyau d’arrosage.
  • Protégez vos plantes contre les limaces. Contrôlez quotidiennement des plantes exposées telle l’hosta et la dauphinelle. Aucun traitement n’offre une garantie à 100 %.
  • Ne tailez le fuchsia qu’à partir du moment où le risque de gel a disparu, en pratique donc après la mi-mai.
  • Taillez les haies sempervirentes. Pour les plantes à floraison tardive, attendez la fin de la floraison. Taillez également Viburnum tinus. Eliminez les branchages et rameaux endommagés par le gel.
  • Eliminez les tiges mortes et malades de Clematis montana et d’autres buissons à floraison précoce.
  • Contrôlez tous les arbustes et arbrisseaux et coupez ça et là une branche ne portant que du feuillage neuf. Cette intervention boostera la croissance.
  • Taillez un buisson ardent (Pyracantha) poussant le long d’un mur pour lui redonner forme en coupant les branches latérales trop vigoureuses. Coupez les jeunes branches à 8 cm environ.
  • Reliez les rosiers grimpants et rosiers lianes à l’horizontale, ce qui favorise l’apparition des rameaux latéraux qui donneront plus de fleurs.
  • Si la pluie se fait attendre, songez à arroser les arbustes et arbres plantés cet automne. Ce type d’arrosage ne s’impose que la première année.
  • Vérifiez que les liens qui retiennent les tuteurs aux arbres ne s’incrustent dans l’écorce. Retirez les tuteurs devenus inutiles.  
  • Faites des boutures de Forsythia, Hydrangea macrophylla, Philadelphus et Spiraea.
  • Parfois le camélia ne répond pas aux attentes du jardinier. Ne croyez pas pour autant qu’il soit malade pour autant, mais contrôlez sa physiologie: le c amélia a-t-il eu suffisamment d’eau l’été dernier et ce printemps, n’est-il pas trop exposé au vent, n’a-t-il pas souffert du gel, le sol est-il équilibré?   
  • Retirez les fleurs fanées des rhododendrons, surtout des jeunes sujets pour éviter qu’ils ne s’épuisent. Elles sont faciles à enlever, en les pinçant entre le pouce et l’index. Attention à ne pas endommager les jeunes pouces.
  • Coupez les gourmands des rosiers, même s’ils ne sont pas toujours faciles à distinguer. Demandez conseil à un jardinier expérimenté.