Des feuilles mortes pour alimenter demain des produits de haute technologie?

Comme dans d’autres pays, la Chine doit gérer une importante quantité de feuilles mortes, qui bien souvent sont brûlées, augmentant ainsi davantage les problèmes de pollution de l’air.

Pour résoudre ce défi, des ingénieurs chinois travaillent à la transformation des feuilles en matériaux poreux à base de carbone pouvant être utilisés dans la production de produits électroniques high-tech. Le processus comprend plusieurs étapes mais relativement simples. Le résultat est la production de matériaux pouvant fonctionner comme des supercondensateurs avec une capacité trois fois plus élevée que certains supercondesateurs à base de graphène. Les condensateurs sont utilisés pour les appareils électroniques et les supercondensateurs peuvent contenir beaucoup plus d’énergie que les condensateurs habituels et peuvent se charger aussi plus rapidement.

Il s’agit pour l’instant d’un travail laborieux et onéreux mais les coûts pourront baisser significativement à plus grande échelle.


Source: En quête de vert/valhor.fr