Mettre la vallée à portée de regard

La quiétude et l’intimité, les propriétaires de cette fermette ardennaise située en bout de rue en jouissaient déjà. Mais le jardin laissait à désirer et le panorama avec son petit cours d’eau qui coule au fond de la vallée n’était pas mis en évidence. Jusqu’à ce qu’Alain et Charline Dor s’emparent du projet. Aujourd’hui, on y contemple un ensemble où dominent des matériaux rustiques locaux, des terrasses, des plans d’eau. Et le ruisseau est désormais accessible et bien visible.

Le réaménagement de la parcelle à l’arrière de l’habitation allait se faire en plusieurs phases, ce qui demanda de nombreuses heures de travail de conception et de mesure. Le jardin était non VTA_Alain Dor_www.fencetuinmagazine.be7seulement très difficile d’accès et présentait des différences de niveau importantes, mais en plus la terre regorgeait de pierres. Alain et Charline Dor optèrent fort logiquement pour une subdivision de l’espace en plusieurs niveaux. A proximité de la maison d’habitation se trouve désormais une terrasse en pierre qui se prolonge à gauche et à droite par un revêtement de klinkers dans lequel ont été creusés plusieurs carrés de plantation. Tout autour se trouve une haie basse en buis. Quant à la pièce d’eau, elle est élégamment entourée de poutres en bois de chêne. De larges marches en klinkers donnent accès à la partie arrière du jardin où un gazon et une terrasse en chêne offrent une agréable protection. Pour soutenir la terrasse et les diverses plantations, Alain et Charline ont installé des murs de soutènement en pierres du pays, assemblées par des tressages en bois de châtaignier.

Le plan d’aménagement judicieux a porté ses fruits: un jardin qui, à chaque niveau, présente un caractère spécifique.   

La phase suivante de l’aménagement consista à construire une seconde terrasse ombragée derrière l’habitation, avec une pièce d’eau. La mission de l’entrepreneur de jardins n’était pas encore finie pour autant car il VTA_Alain Dor_www.fencetuinmagazine.be3fallait encore mettre en valeur le petit torrent qui coule dans le fond du jardin.

Pour surmonter la forte différence de niveau entre les terrasses jouxtant la maison et le pré situé beaucoup plus bas, Alain et Charline Dor choisirent un escalier en acier corten, soudé sur place et ancré dans le sol. Cet escalier est enrichi de figures fraisées. A mi-chemin une petite terrasse fait office de lieu de repos et de méditation. Des haies de charmille et d’autres plantes accompagnent le trajet jusque vers le fond du vallon. Un petit sentier enherbé débouche sur une clairière où coule le ruisseau. Dans cette partie de la parcelle, les propriétaires disposent de bacs de plantation placés en hauteur. Ces bacs se prêtent particulièrement bien à la culture de légumes et de fines herbes.

On le voit, le plan d’aménagement judicieux et le travail acharné d’Alain et Charline ont porté leurs fruits, à savoir un jardin qui, à chaque niveau, présente un caractère spécifique: des coins de repos au soleil ou à l’ombre, de l’eau à proximité et dans le fond, le farniente et le jardinage dans les carrés potagers disposés en hauteur.

En savoir plus: www.alaindor.be