Des pommes de terre plus résistantes

En février, des jardiniers achètent déjà leurs plants de pommes de terre pour favoriser, au frais et à la lumière, l’apparition de germes courts et robustes, gages d’un développement rapide de la végétation après la plantation des tubercules. Généralement, les variétés de pommes de terre sont choisies en fonction du type de chair : farineuse ou ferme. Mais nous pouvons aussi faire notre choix en fonction de la sensibilité au mildiou, cette redoutable maladie cryptogamique qui détruit rapidement le feuillage. Avec la Bintje, la Charlotte, la Désirée, l’Eersteling, la Nicola, c’est la catastrophe. Sans un traitement régulier avec un fongicide, la culture est rapidement perdue. A l’opposé, des variétés présentent une résistance très élevée : la Bionta, la Bionica, l’Eden, la Sarpo Mira. Elles restent indemnes alors que le feuillage des variétés sensibles a déjà disparu. Un atout pour un potager plus biologique !