Trois conseils pour des ellébores vigoureuses

Acheter bien!
Ne pas seulement se laisser séduire par une nuance de couleur et une forme de fleur. Observer la vigueur. Un ellébore bien développé dans un pot de deux litres pourra mieux affronter la concurrence des vivaces voisines dans le parterre qu’une plante vendue dans un petit pot. De nombreuses racines s’échappent des trous de drainage sous le pot ? C’est bon signe !

Un bon emplacement
Sauf s’il gèle, planter directement après l’achat. L’emplacement idéal : un peu d’ombre. Les ellébores n’aiment pas la chaleur et les terrains trop secs pendant l’été. La proximité d’une haie, d’un arbre ou d’arbustes est idéale, surtout dans les terrains argileux lourds et humides. Les racines des ligneux favorisent le drainage.

Un grand trou
La terre est travaillée sur au moins 40 cm de profondeur et autant de largeur. Dans un sol argileux, deux seaux de compost et un seau de sable du Rhin sont apportés dans le trou. Dans les terrains acides à rhododendrons, quelques
poignées de dolomie permettent d’obtenir un pH plus favorable. Les racines en chignon à la base de la motte sont dégagées pour un bon étalement dans le trou. Du compost est étalé autour de la plante en surface. Cette couverture nourricière favorisera le maintien de l’humidité pendant les canicules de l’été.