Un « triathlon du gazon » pour une magnifique pelouse verte en été

Si vous souhaitez posséder une pelouse dense et luxuriante en été, vous n’échapperez pas aux trois disciplines que nous appelons le « triathlon du gazon ». La tonte, la fertilisation et l’arrosage!

Klaus Skuppin, expert WOLF-Garten et responsable de la division Semences et Engrais détaille la combinaison essentielle qui assure une pelouse luxuriante et magnifique pendant les mois les plus chauds, à savoir la tonte, la fertilisation et l’arrosage.

Le critère de base : le choix de la bonne variété

Pour bien profiter de votre pelouse durant de nombreuses semaines, le bon choix des semences de gazon s’avère essentiel. Même dans les zones peu exposées à la lumière, il est possible d’obtenir une pelouse magnifique et résistante. La solution est simple : optez pour un mélange de gazon résistant à l’ombre, comme le pâturin (Poa supina), la variété de gazon la mieux adaptée à l’ombre, disponible actuellement sur le marché. Grâce à des atouts tels que sa robustesse, sa formidable capacité de régénération, ainsi que son excellent niveau de densité, le pâturin constitue un composant essentiel des mélanges de semences pour les zones ombragées et à usage intensif.

1. La tonte

Afin que le gazon maintienne une densité idéale, le gazon doit être tondu à intervalles réguliers, ce qui favorise le tallage. Pour obtenir des résultats optimaux, une tonte quotidienne peut être effectuée au moyen de votre tondeuse-robot. Un autre aspect intéressant de ce modèle réside dans les intervalles de coupe réguliers, au cours desquels seules les extrémités supérieures des brins d’herbe sont coupées, ce qui favorise une croissance naturelle. De plus, les brins d’herbe non collectés servent d’engrais naturel, et assurent une humidité supplémentaire dans le sol.

Pour toutes les personnes qui utilisent des tondeuses traditionnelles, il faut savoir que les pelouses devraient être tondues au moins une fois par semaine en été. Une tonte régulière des brins d’herbe favorise un tallage continu, et stimule la formation de nombreuses nouvelles pousses. Il en résulte une pelouse qui devient plus épaisse et plus dense au terme de chaque coupe. De plus, vous constaterez en très peu de temps une diminution des zones à faible croissance, et de la quantité de mauvaises herbes ou de mousses indésirables

2. La fertilisation

Pour que votre pelouse reste magnifique durant une période prolongée, WOLF-Garten recommande de la fertiliser trois fois par an. La première application de l’engrais devrait être programmée afin de correspondre au début de la croissance végétative (généralement vers le mois de mars). En juillet, la pelouse bénéficie de son deuxième cycle de fertilisation, appelé fertilisation estivale. Pour ces deux cycles de fertilisation, il convient d’utiliser un engrais à action longue durée. Pourquoi ? Les engrais modernes à action longue durée fournissent aux plantes un apport continu en nutriments.

Si vous faites la fertilisation à la main, veillez à distribuer l’engrais le plus régulièrement possible sur la surface totale. N’utilisez pas une quantité excessive de fertilisant. En effet, il est mieux d’utiliser un épandeur. Des différences de couleur peuvent apparaître si la distribution de l’engrais est irrégulière. L’engrais sera épandu de préférence en début de soirée, sur un gazon sec. Planifiez l’épandage avant une bonne averse afin que les granulés tombent bien entre les brins d’herbe, plutôt que de se coller à ceux-ci. Il existe de nombreux types d’engrais. Dans les cas de sécheresse, choisissez un engrais avec une haute teneur en potassium.

3. L’arrosage

L’herbe est constituée à près de 90% d’eau. Sans eau, la pelouse jaunit en été, et les pousses commencent à mourir. Étant donné que les besoins en eau de la pelouse sont essentiellement déterminés par la température et l’état du sol, il est impossible d’établir un calendrier fixe pour l’arrosage. Cependant, les quelques conseils suivants peuvent vous aider :

  • N’arrosez pas trop peu. En été, nous sommes bien trop souvent forcés de constater que certains jardiniers n’arrosent que légèrement leur pelouse. Ce n’est certainement pas l’approche recommandée, car un arrosage régulier en surface oblige les racines à se développer en surface, à l’endroit où le sol est encore humide. Pendant les périodes sèches, les dégâts seront d’autant plus rapides et plus graves.
  • Par conséquent, il vaut mieux arroser moins souvent, mais plutôt copieusement de façon à imbiber toute la couche de terre où se trouvent les racines des graminées. Ainsi, nous recommandons d’arroser la pelouse de telle façon à offrir de 15 à 20 litres par m², et ce, une à deux fois par semaine, de manière à ce que l’eau puisse bien pénétrer au niveau des 20–25 premiers centimètres du sol pour assurer le bon développement des racines.
  • Lors de périodes de sécheresse prolongées, il est particulièrement important que les pelouses reçoivent suffisamment d’eau afin que celle-ci s’infiltre en profondeur pour atteindre les racines. Par ailleurs, n’oubliez pas non plus que la pelouse située sous les arbres et près des haies a également besoin d’eau, et que l’arrosage doit être fait le matin ou le soir pour éviter l’évaporation trop rapide de l’eau.

%d blogueurs aiment cette page :