Voici comment aider vos plantes d’extérieur à passer l’hiver

Avec l’arrivée de l’hiver viennent les températures qui chutent et les premières gelées se font sentir. Différentes plantes ont différentes sensibilités au froid et toutes ne sont pas rustiques. Voici quelques astuces qui vont vous permettre d’aider vos plantes de votre jardin, balcon ou terrasse à mieux passer l’hiver.

Les plantes rustiques, qu’est-ce que c’est ?

Les plantes vivaces, les arbustes ou les conifères sont des plantes robustes qui peuvent simplement être laissées à l’extérieur en hiver. Les racines de ces espèces peuvent résister au gel. Pour certaines espèces, les parties aériennes comme les feuilles résistent aussi. Certaines plantes rustiques perdent leurs feuilles, mais elles reviendront au printemps.

Les plantes résistantes à l’hiver sont, par exemple, l’arbre aux papillons (buddleia), la fétuque bleue, la spirée bleue (caryoptéris de Clandon) et l’hortensia.

Toutes les plantes rustiques n’ont pas le même degré de rusticité. Certaines plantes peuvent supporter des gelées occasionnelles, mais souffriront si le sol gèle pendant longtemps. Protégez vos plantes vivaces du gel persistant en les gardant à l’abri du vent. Recouvrez-les également d’une toison ou d’une couverture végétale si la température baisse considérablement.

Que faire des plantes qui ne sont pas hivernales ?

De nombreuses plantes en pot ne sont pas rustiques, notamment parce que leurs racines sont moins protégées du froid qu’une plante en sol. De plus, beaucoup de plantes en pot sont des espèces non indigènes qui ne sont pas habituées aux basses températures. Il est donc préférable de laisser ces plantes hiverner dans une serre ou une véranda :

🍀 Dans la serre, assurez-vous que la température ne descend pas en dessous de cinq degrés.
🍀 Placez les pots sur quelques morceaux de sol isolant ou sur des étagères.
🍀 Assurez-vous que les branches ne touchent pas le verre ou un mur.

Vous pouvez également simuler les conditions d’une serre dans une pièce fraîche, un sous-sol, un débarras, un garage, un grenier ou une remise. Parfois, cependant, l’air dans ces endroits est souvent un peu trop sec et le lieu n’a pas assez de lumière. Considérez donc soigneusement chaque endroit avant de décider si vous allez le convertir en abri pour plantes.

Une autre option consiste à laisser les plantes à l’extérieur, mais avec une veste. Enveloppez le pot avec du papier bulle ou mettez une couverture spéciale autour de lui. Cela gardera les racines au chaud et empêchera le pot de se casser à cause du gel. Enveloppez la plante dans du tissu non tissé ou mettez une couverture végétale autour d’elle (vous trouverez tous ces accessoires dans une jardinerie). S’il gèle longtemps (-10 °C et en dessous), il est sage de chercher une place pour ces plantes à l’intérieur (remise, garage ou maison).

La plupart des plantes en pot se mettent en hibernation pendant l’hiver. Cela signifie qu’ils n’ont pas besoin de nourriture végétale et seulement d’un peu d’eau :

🍀 Les plantes à feuilles caduques peuvent être maintenues presque sèches.
🍀 Les plantes à feuilles persistantes évaporent l’humidité et préfèrent une motte légèrement humide.
🍀 Vérifiez également ce dont chaque plante a besoin pour rester épanouie. L’abutilon, le lantana et le fuchsia, par exemple, préfèrent être dans un lieu sombres et secs, tandis que les lauriers et les bougainvilliers préfèrent les espaces frais et éclairés.


Source : www.maplantemonbonheur.fr

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :