À lire dans Jardins et Loisirs | En visite dans la pépinière du Vent Val

Pour les amoureux des plantes, la pépinière du Vent Val est un peu ce qu’est un magasin de confiserie pour les enfants: on ne sait plus où donner de la tête. Une chose est sûre: chaque plante y est séduisante, un véritable petit joyau.

Six numéros de Jardins&Loisirs par an, cela signifie également six visites et un regard dans les coulisses des producteurs de belles fleurs et plantes ! Dans l’édition d’automne, nous visitons la Pépinière du Vent Val à Gottignies (Le Roeulx).

Texte et photographie : Marc Verachtert

 

Des joyaux pour votre jardin !

Il y a une heure, le temps était ensoleillé, mais maintenant l’orage menace. Etienne Dardenne, le pépiniériste et propriétaire, me demande s’il vaut mieux discuter longuement à l’intérieur ou s’il est
préférable de partir d’abord à la découverte des lieux, ce qui était prévu initialement. C’est ce que nous avons choisi de faire finalement, avant de nous faire copieusement arroser après un quart d’heure. Mais cette brève visite interrompue par l’orage nous a permis de découvrir toute la richesse de l’endroit, avant d’aller nous réfugier dans la serre. Là, parmi les semis, les plantules et les plantes greffées, nous avons fait plus amplement connaissance avec le savoir-faire d’Etienne Dardenne.

 

14 ans de passion

Un pépiniériste diplômé en géologie. De prime abord, la chose peut sembler bizarre. A y regarder de plus près, les choses s’expliquent puisque notre interlocuteur a choisi l’option botanique dans son cursus universitaire. D’où sa fascination pour le monde végétal, une passion qui allait encore grandir lorsqu’il acheta, avec son épouse, cette maison et le terrain d’environ 5.000 m 2 . A vrai dire, cette parcelle n’avait rien d’un jardin. C’était plutôt une prairie avec quelques arbres ça et là. Ceci dit, il n’avait pas du tout l’intention de se lancer dans l’aménagement d’un jardin traditionnel, avec une végétation classique. Il lui fallait quelque chose de particulier. Etienne Dardenne entama donc un long périple de découverte lors de journées dédiées aux plantes, d’autres événements consacrés au jardin et de visites à des pépinières hors du commun, que ce soit en Belgique ou à l’étranger. Mais Etienne ne se contenta pas d’acheter des plantes, il sonda leur provenance et se pencha sur leurs qualités et leur potentiel dans son jardin.

Aujourd’hui, 14 ans plus tard, ce jardin n’est plus un jardin, mais plutôt un havre de collections de plantes que nous connaissons surtout à travers des reportages à la télévision, dans des magazines ou dans des livres. Mais où Etienne va-t-il se procurer toutes ces espèces? Grâce à des contacts qu’il a noués à travers le monde entier. Ses acquisitions, ce sont des plantes entières ou des graines ou encore des sujets greffés. Le plus souvent, il s’agit de petites quantités et toujours d’exemplaires de trois ans au moins. Pour lui, pas question de les vendre avant.

 

Effet du coronavirus

L’annulation de tous les événements et la fermeture de la pépinière en raison du confinement ont bien entendu ralenti considérablement les activités de la pépinière du Vent Val. Conséquence: les plantes sont aujourd’hui bien plus serrées qu’à l’accoutumée et tous les espaces sont désormais occupés. Ces plantes semblent implorer: « Emmenez- moi et plantez-moi dans votre jardin ».


Vous souhaitez poursuivre votre lecture ?
En savoir plus sur les conséquences du confinement pour Etienne et son jardin ? Sur son travail passionné dans la pépinière ? Et sur les plantes d’exception dans son jardin ? Alors, commandez maintenant Jardins&Loisirs – automne 2020. La livraison est entièrement gratuite !

 

Jardins et Loisirs nouveau magazine nouvelle édition 4 2020 automne septembre octobre jardin d'automne trucs astuces conseils info inspiration jardin d'ornement jardin potager animaux oiseaux tailler lire jardinage jardinier

 

>>> Commandez ici votre Jardins&Loisirs !🍁

%d blogueurs aiment cette page :