Comment aménager un jardin de prairie ?

Vous aussi, vous aimez les jardins d’aspect naturel et sauvage, garnis d’une abondance d’herbacées et de fleurs colorées ? Dans ce cas, poursuivez la lecture de cet article et découvrez tout ce que vous devez savoir pour avoir un jardin de prairie luxuriant.

Par ailleurs, saviez-vous que les jardins de prairie ou les parterres de prairie sont souvent autosuffisants et peuvent facilement résister à la sécheresse ? Colorés et résilients, ils sont idéaux pour ces étés chauds et secs auxquels nous sommes de plus en plus confrontés. Nous en sommes déjà fans !

Qu’est-ce qu’un jardin de prairie ?

Le jardin de prairie est une tendance qui nous vient d’Amérique. Vous pouvez le comparer à une prairie fleurie, mis à part qu’il se compose en grande partie d’un vaste mélange d’herbacées et de plantes ornementales. Les plantes de prairie sont également très robustes et très faciles à entretenir. Le jardin de prairie a besoin de soleil ! Plus il y a de soleil, plus il y a de fleurs. Veillez donc à ce que votre jardin de prairie ou votre bordure de prairie bénéficie d’au moins six heures d’ensoleillement.

Fence Tuinmagazine: Tips voor het aanleggen van een prairietuin
© unsplash

Les avantages d’un jardin de prairie

  • Il s’agit d’une forme de jardinage facile et naturelle.
  • Il nécessite très peu d’entretien
  • Vous aurez de la couleur dans votre jardin de juin à octobre.
  • Votre jardin de prairie restera beau en toutes saisons.
  • Il est composé de plantes très autonomes et robustes.
  • Il requiert un arrosage modeste de sorte que vous réalisez d’importantes économies.
  • Il attire de nombreux papillons, abeilles et autres insectes.

Qu’est-ce qui rend un jardin de prairie résistant au changement climatique ?

Les plantes et les herbacées des prairies doivent rivaliser pour garder leur place et trouver un équilibre entre elles. Elles s’enracinent donc très profondément à la recherche de l’eau et des nutriments nécessaires à leur survie, ce qui leur permet de bien résister à la sécheresse. En plus des diverses herbes et plantes de prairie qui se développent dans des conditions humides à mouillées, il existe aussi un grand nombre de plantes de prairie qui aiment la sécheresse. Ce mélange est donc idéal dans notre climat en pleine mutation. Ce sont ces conditions qui rendent un jardin de prairie si durable.

Par où commencer ?

  1. Choisissez un endroit ensoleillé dans le jardin.
  2. Coupez l’ancien gazon et arrachez toutes les racines des mauvaises herbes envahissantes.
  3. Réalisez le parterre en travaillant du bas vers le haut, mais n’hésitez pas jouer ici et là sur les hauteurs de groupe.
  4. Sur un sol argileux ou limoneux, choisissez des plantes pour prairie à herbes hautes. Sur les sols plutôt pauvres et sablonneux, choisissez de préférence des plantes pour prairies à herbes courtes. Disposez les plantes de prairie assez près les unes des autres que pour une utilisation normale dans un jardin. Au besoin, demandez conseil à votre entrepreneur en jardinage.
  5. Placez du paillis entre les plantes. Optez pour des granulés de paille, des écorces de pin, des coquilles concassées ou des granulés de lave. Ils empêchent à la fois la prolifération des mauvaises herbes et l’évaporation d’eau, ce qui permet d’espacer les arrosages.
  6. Si certaines mauvaises herbes apparaissent la première année, ne leur donnez pas la chance de s’enraciner. Faites surtout attention à la prêle, au sureau et au liseron, car ce sont toutes des mauvaises herbes envahissantes.

Les indispensables pour votre jardin de prairie

  • Melica ciliata (mélique ciliée) : une herbe ornementale pouvant atteindre 50 cm, caractérisée par des feuilles gris-vert et un épi blanc virant au crème.
  • Panicum Virgatum (panic érigé) : une solide plante grimpante pouvant atteindre 1 m avec des épis verts brillants qui se colorent joliment en automne.
  • Stipa Tenuissima (cheveux d’ange) : une belle herbacée aux épis étroits verts. Très décorative, elle reste belle à regarder même en hiver. D’une hauteur variant entre 40 et 50 cm, cette herbe « se balance » au vent.
  • Verbena bonariensis (verveine de Buenos Aires) : une plante à longue floraison qui peut atteindre 150 cm de hauteur. Elle se pare de fleurs lilas en grappes qui peuvent fleurir jusqu’à l’automne et se sèment facilement.
  • Agastache (réglisse ou anis) : fleurit de juillet à septembre en se chargeant d’épis floraux de couleur lilas fortement parfumés. Les papillons et les abeilles adorent cette plante.
  • Echinacea (échinacée) : fleurit de juillet à septembre en se parant de fleurs roses ou blanches.
  • Monarda fistulosa (monarde fistuleuse) : fleurit de juillet à septembre avec des fleurs lilas en forme de couronne. Plante très parfumée pouvant atteindre 80 cm.
  • Lysimachia ‘Firecracker’ (lysimaque) : plante vivace au feuillage brun foncé et aux fleurs jaune clair pouvant atteindre 90 cm de haut. Fleurit en plein été et forme des ramifications.

Pour un jardin florissant dont vous pourrez profiter toute l’année !


Source : www.rijmenants.bewww.groenvanbijons.be

%d blogueurs aiment cette page :