Comment ombrager sans arbres au jardin ?

Les arbres forment la source d’ombre la plus idéale dans le jardin. Cependant, il est impossible de planter des arbres sur un balcon ou une terrasse de toit, par exemple. Ou dans un jardin de ville, où il n’est pas possible de bénéficier de bons emplacements pour planter des arbres et des plantes. Dans ce cas, il vous faudra chercher d’autres possibilités pour créer de l’ombre.

Pour créer de l’ombre dans de tels cas, optez pour une solution cabrio. Utilisez un parasol – ou mieux encore: un écran ou un toit de jardin – que vous pourrez ouvrir lorsqu’il sera préférable de tempérer les rayons du soleil, mais aussi lorsque la pluie viendra jouer les trouble-fêtes pour profiter du jardin.

CONSEIL 1 : Sous la toile

Si vous avez besoin d’un peu d’ombre, sortez un drap ou tout autre type de toile de votre armoire à linge et suspendez-le à des crochets dans le mur et/ou à des montants. Si vous voulez le laisser en place pendant quelques jours, veillez à ce qu’il soit bien tendu.

Nous vous conseillons d’opter pour une toile imperméable, à suspendre de façon inclinée et de préférence sous un angle de 30 degrés. Si vous ne le faites pas, l’eau de pluie s’accumulera au point le plus bas et formera une poche d’eau. La toile pourra par conséquent se déchirer voire même arracher les crochets de suspension du mur et plier ou casser les montants.

Les toiles pare-soleil commercialisées dans les magasins de bricolage et les jardineries présentent généralement un bord renforcé et des oeillets de suspension. Elles sont également disponibles avec ou sans montant. Attention cependant: les exemplaires meilleur marché peuvent s’avérer perméables à l’eau et n’auront généralement pas un caractère durable. Avec les modèles plus chers, vous aurez la garantie de bénéficier de toiles étanches, plus résistantes aux rafales de vent et offrant la possibilité de s’enrouler et de se dérouler automatiquement.

Cette dernière possibilité s’avèrera particulièrement intéressante pour obtenir une luminosité suffisante même par temps nuageux.

CONSEIL 2 : Sous u parasol

Il existe des parasols dans toutes les gammes de prix et qualités correspondantes, mais aussi dans tous les modèles possibles. Ronds, rectangulaires, voire asymétriques, avec un mât central ou suspendus à un bras – éventuellement mobile. Pour ne pas avoir à déplacer constamment le parasol, votre fauteuil ou votre chaise, voire même votre table de jardin pour tout de même bénéficier d’ombre, il sera préférable d’opter pour un exemplaire suffisamment grand. De plus, un pied sur roulettes rendra votre parasol encore plus mobile. Un frein ou un autre mécanisme de blocage des roues sera également recommandé. Un coup de vent soudain pourrait effectivement déplacer le parasol vers un endroit où vous préféreriez ne pas le voir…

CONSEIL 3 : Évitez des murs surchauffés

La protection des fenêtres contre une luminosité abondante constitue pour nous une évidence. Mais il ne suffit pas de dissimuler les parties vitrées, les murs absorbent eux aussi la chaleur.

Dans les vieilles maisons mal isolées, la chaleur pénètrera dans l’espace intérieur par les murs. Ce problème pourra être résolu en équipant les murs d’une couche protectrice côté extérieur. Cela pourra se faire de deux manières: vous pourrez fixer au mur une toile blanche ou de couleur claire. Il importe que cette toile soit fixée avec des entretoises afin d’éviter tout contact avec le mur. Cela formera une zone froide entre la toile et le mur, de telle sorte que la chaleur ne pourra s’infiltrer à l’intérieur.

Une solution encore plus efficace consiste à planter des plantes grimpantes contre le mur. Un mur entièrement recouvert de lierre, de vigne sauvage ou de renouée grimpante sera très bien protégé contre les rayons du soleil et la chaleur. Une paroi de lierre adulte produira rapidement une zone tampon de 30 cm, où la sève s’écoulant dans le feuillage créera un grand élément rafraîchissant naturel.

Un mur végétalisé présentera encore plus d’avantages: la surface couverte offrira une protection contre le froid, le vent et les averses. De plus, un tel mur végétalisé formera un paradis pour les insectes, les oiseaux et les chauves-souris. Enfin, il sera très durable, alors qu’une toile sera soumise aux forces de la nature et pourra se déchirer ou se détacher. Et n’oubliez également pas que le lierre, la vigne et la renouée ne devront jamais être remplacées.

Manuel pratique du jardin climatique

Comment faire de votre jardin un véritable jardin climatique ? Marc Verachtert et Bart Verelst, tous deux journalistes freelance spécialisés dans les espaces verts et collaborateurs du magazine Jardins et Loisirs, se sont penchés sur ce qu’il est possible de faire et comment, dans les petits comme dans les grands jardins. Ils ont rassemblé leurs découvertes dans ce guide. Cet ouvrage encourage à accommoder son jardin à l’évolution climatique, avec ou sans l’aide de professionnels. Manuel pratique du Jardins climatique, publié par Lannoo.

Le livre est en vente dans la boutique en ligne de Jardins et Loisirs.

Commandez ici en deux clicks !

manuel pratique jardin climatique astuces conseils trucs changement climatique climat jardin plantes fleurs arbres Marc Verachtert Bart Verelst protéger jardinage experts architectes Jardins et Loisirs Magazine livre librairie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :