Des lupins qui ne disparaissent pas

S’ils peuvent vivre pendant des années dans un parterre, les lupins peuvent aussi disparaître dans les mois suivant leur plantation. Pourquoi ? Ces plantes détestent le calcaire sous toutes ses formes qui provoque le jaunissement du feuillage puis le dépérissement. Cela ne signifie pas qu’il est impossible de cultiver des lupins dans ces terrains défavorables. Les poches de plantation doivent alors être enrichies de terreau, de terre de bruyère et d’engrais organique pour plantes à fleurs. Si le sol est bien drainé, il est préférable de planter les lupins vivaces en automne. Dans les terrains argileux détrempés pendant l’hiver, on attend le mois de mars pour les installer au jardin. Les lupins s’élevant tout en verticalité, il ne faut surtout pas acheter une seule plante. Pour obtenir un bel effet de masse des floraisons, trois à cinq pieds doivent être plantés au soleil avec un écartement de cinquante centimètres.