Dans les bordures ou les parterres, les plantes s’épanouissent dans une multitude de couleurs : sauge, immortelles d’Italie, pivoines, éphémérines, etc © Guides Rurales

Inspiration jardin : La nature apprivoisée en jardin de promenade

S’il y a une chose que Natasja ne voudrait manquer pour rien au monde, c’est son jardin. Et par extension, la nature. Derrière sa maison, les deux coexistent en abondance. Jardins & Loisirs a visité cette belle oasis verte dans un cadre rural.

SPÉCIFICITÉS DU JARDIN
• Superficie : 1 ha (+ 0,5 ha de pâturage en métayage)
• Localisation : sur le flanc sud d’une colline à Galmaarden, en zone rurale.
• Sol : sol argileux lourd
• Âge : 6 ans

Apprivoisé et sauvage

Le jardin de Natasja est clairement divisé en deux parties : la zone paysagère immédiatement à l’arrière, à l’avant et sur les côtés de la maison et la zone boisée sauvage au-delà du portail.

Inspiration jardin : La nature apprivoisée en jardin de promenade
© Guides Rurales

« Notre intention était de faire de la première section un jardin anglais, avec des bordures et des parterres de fleurs colorés. J’ai donc soigneusement choisi les plantes qui s’adaptaient à la palette de couleurs et j’ai commencé à planter, mais c’est la nature qui décide et certaines plantes ont pris l’ascendant sur d’autres. »

« Conséquence ? Un an plus tard, les bordures étaient toujours là, mais la palette de couleurs avait été complètement bouleversée. Aujourd’hui, nous avons donc un jardin de fleurs coloré, avec une végétation très diversifiée qui attire de nombreux papillons et autres insectes. Ça et là, des choux palmiers et un petit arbre fruitier poussent même au milieu des fleurs. »

Cette partie du jardin peut être aménagée librement ; elle n’est pas statique. Natasja enlève régulièrement du gazon pour créer un nouveau parterre. Çà et là dans le jardin, on trouve également des arches avec des plantes grimpantes ou de petits arbres qui poussent les uns vers les autres afin de former une arcade feuillue.

« Les arches et les arcades feuillues cachent en partie ce qui se trouve derrière elles, éveillent votre curiosité et vous encouragent à avancer. L’intention était de créer un jardin dans lequel vous pouviez vous promener ».

Le jardin boisé contraste fortement avec le jardin paysager : des sentiers sinueux, recouverts de résidus de taille, vous conduisent à travers une végétation assez dense composée principalement de saules et d’aulnes noirs. Et les surprises ne cessent de se multiplier : vous vous retrouvez ainsi soudainement au bord d’un petit étang dans lequel se reflète la végétation luxuriante qui l’entoure.

« Cet étang a été creusé ici à un moment donné parce qu’il est très humide dans cette partie du jardin, au point le plus profond, et parce qu’il y a des sources à proximité. Une source sort d’ailleurs ici. »

La cabane en saule, un peu plus loin, complète l’« impression de jungle » : on s’imagine un instant sur une île indonésienne. « Lorsque nous avons emménagé, j’ai su immédiatement que je voulais un gazebo. Mais c’était difficile d’en trouver un qui conviendrait. Nous avons donc fini par le dessiner et le fabriquer nous-mêmes ».

  • Inspiration jardin : La nature apprivoisée en jardin de promenade
  • Inspiration jardin : La nature apprivoisée en jardin de promenade
  • Inspiration jardin : La nature apprivoisée en jardin de promenade

Jardins & Loisirs : 100% jardins de rêve et jardins pratiques !

Le numéro d’été est maintenant en vente dans la librairie.
Commandez aujourd’hui = livraison gratuite

%d blogueurs aiment cette page :