La taille en février

Le moment est venu d’empoigner votre sécateur pour tailler certaines plantes: Buddleja davidii (Buddleia de David), Hydrangea paniculata (hortensia à plumeau, si vous tenez à limiter son extension), Ceanothus ‘Marie Simon’ et autres plantes à floraison estivale dont les fleurs se développent sur du bois jeune. La taille doit toujours se faire de manière prudente et raisonnée pour éviter d’enlever trop de branchages. La meilleure façon de procéder est de prendre de temps à autre du recul pour avoir une vue d’ensemble de l’arbre ou de l’arbuste qu’on est en train d’élaguer.

Les cerisiers ornementaux ne se taillent pas en hiver. Ils sont sensibles à la maladie du plomb, une maladie fongique des arbres provoquée par un champignon phytopathogène. Les cerisiers ornementaux doivent être taillés en été et uniquement si c’est absolument nécessaire.

Ne taillez pas trop tôt en saison! Pour les espèces sensibles, Choisya notamment, il faut attendre le mois d’avril. En février, on peut éventuellement tailler des espèces rustiques à feuillage persistant, comme Prunus laurocerasus.

Sur Mahonia x media, taillez les têtes pour contraindre cet arbrisseau à former des branches latérales (pour contrer ce qu’on appelle la dominance apicale) et obtenir ainsi un buisson mieux formé.

N’oubliez pas la taille hivernale de la glycine. Réduisez les rameaux latéraux à deux ou trois boutons. Cette intervention vous garantira une floraison estivale plus abondante

%d blogueurs aiment cette page :