L’air pur, ça commence aussi dans votre jardin

Le printemps est là, enfin ! Quelle agréable sensation de respirer un air pur… Pur, vraiment? Nous inhalons chaque jour un cocktail de fines particules et d’oxydes d’azote, des substances nocives parfois générées là où on s’y attend le moins. Elles sont émises non seulement par les moteurs à combustion des voitures et des avions, mais aussi dans et autour de la maison par le poêle à bois, les produits de nettoyage, la peinture, … Même l’outillage utilisé au jardin pollue gravement l’air que nous respirons. C’est pourquoi BLACK+DECKER lance une campagne de sensibilisation dans un seul et unique but : de l’air pur pour tous.

Pour un air plus pur
Le débat sur la pollution atmosphérique fait rage en Belgique. En novembre 2017, 96 médecins et experts enjoignaient le gouvernement bruxellois à prendre six mesures explicites pour résoudre le problème préoccupant de la pollution atmosphérique dans la capitale. Dans une étude récente, Greenpeace a démontré que la qualité de l’air était préoccupante, voire franchement mauvaise dans un trop grand nombre d’écoles primaires. Bruxelles et Anvers ont déjà instauré des zones basse émission. Un avant-projet de décret permet l’instauration de telles zones dans les communes wallonnes également. Toutes ces initiatives poursuivent un seul et unique but: de l’air pur pour tous.L’air pur n’est pas seulement essentiel pour la santé, il stimule aussi des idées fraîches. BLACK+DECKER entend apporter sa pierre à l’édifice et lance une vaste campagne de sensibilisation destinée à améliorer la qualité de l’air dans les jardins. Car, selon une étude, l’air de nos jardins est lui aussi pollué. Ainsi par exemple, une tondeuse deux temps qui tourne pendant une heure pollue autant qu’une voiture de taille moyenne qui parcourt 550 km. Cette campagne de BLACK+DECKER a pour but d’inciter les Belges à se mobiliser pour rendre l’air plus respirable. Le slogan est on ne peut plus clair: transformez votre jardin en zone basse émission.

Des milliers d’empreintes positives
Avec cette initiative, BLACK+DECKER entend encourager des milliers de Belges à bannir le COde leur jardin et à créer 4.000.000 m² supplémentaires de zone basse émission. L’entreprise cherche à conscientiser les citoyens mais aussi les membres du conseil communal, les bourgmestres, les secrétaires d’État, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique ainsi que la Ministre de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable. Dans une lettre ouverte, BLACK+DECKER invite tous les décideurs à, en plus des règlements existants comme les avantages fiscaux accordés à l’achat d’une voiture électrique et les écochèques, encourager également l’acquisition d’outillage électrique et durable par le biais d’avantages fiscaux, de primes fédérales et de subventions communales.

Pourquoi agir maintenant?

  • Chaque année, plus de 3 millions de personnes décèdent d’une mort prématurée du fait de la pollution atmosphérique de par le monde. Si les émissions de substances toxiques ne sont pas réduites de façon drastique, le nombre de décès pourrait atteindre les 6,6 millions en 2050 selon la revue scientifique Nature.
  • La Belgique accuse un sérieux retard et se classe cette année en 41e position des pays les plus respectueux de l’environnement selon un classement élaboré par des experts scientifiques des universités américaines Yale et Columbia.
  • L’air pollué de Bruxelles a pour effet de réduire l’espérance de vie, de provoquer 632 décès prématurés par an, d’augmenter les absences pour maladie, la consommation de médicaments et les hospitalisations, de précipiter le décès des patients souffrant d’affections cardiaques et pulmonaires.
  • Les émissions de COdans les jardins dues à l’utilisation d’outillage à moteur à essence, aux systèmes d’irrigation et aux engrais sont 5 à 6 fois plus élevées que la quantité de CO2 absorbée par le gazon de votre jardin.
  • Les moteurs des outils de jardin à essence émettent notamment de l’ozon, une substance chimique qui occasionne des désagréments aux personnes souffrant d’asthme et d’autres maladies respiratoires.
  • Une tondeuse à essence utilisée pendant 1 heure émet autant de substances responsables du smog (NOx, VOS et CO) que 40 nouvelles voitures pendant 1 heure.

Quelques conseils pour un jardin écologique

  • Remplacez vos vieux outils de jardinage par du nouveau matériel durable. Préférez par exemple les outils électriques sur accu respectueux de l’environnement aux outils à essence.
  • Utilisez de l’engrais organique plutôt que des engrais chimiques qui contiennent toutes sortes de substances douteuses qui ne se désagrègent pas naturellement ou très lentement et qui finissent par polluer l’air environnant.
  • Si l’arrosage de la pelouse et des plantations s’avère nécessaire, évitez de le faire à la mi-journée, quand le soleil est au zénith, afin de limiter l’évaporation au strict minimum. Cela permet en outre d’éviter le gaspillage et la salinisation, et accroît la fertilité de votre jardin.

Vous voulez transformer votre jardin en zone basse émission? Inscrivez-vous sur monjardin-LEZ.be.