Favoriser la biodiversité dans le jardin d’automne

Il y a dans notre jardin bien plus d’animaux sauvages que vous ne le pensez ! En automne aussi, il y a beaucoup de choses à découvrir. Voici 3 conseils en or pour le jardin d’automne.

Chaque numéro de Jardins & Loisirs regorge de conseils et d’inspiration pour votre jardin. Ici, nous parlons de l’importance d’un jardin biodiversifié, également en automne ! Vous voulez en savoir plus ? Commandez ici le dernier numéro du magazine et bénéficiez d’une livraison gratuite.

Conseil n° 1 : Les déchets, c’est la vie

Cela va peut-être vous surprendre, mais de nombreux animaux et de nombreux champignons ont besoin des feuilles mortes, des plantes mortes et du bois mort. Les oiseaux granivores viennent chercher les graines sur les plantes mortes des parterres en hiver, tandis que les insectes dorment dans les branches creuses. Les salamandres aiment hiberner sous certains rondins. Un tas de bois dans lequel le bois est en contact avec le sol, voire partiellement enterré, est idéal. Ne nettoyez pas trop votre jardin à la fin de l’été. Vous rendrez service à de nombreuses espèces.

Conseil n° 2 : Prévoyez de la nourriture tout au long de l’année !

Les abeilles, les papillons et les autres insectes ont besoin de nourriture pendant toute l’année. Sinon, ils ne peuvent pas survivre. Essayez de fournir du nectar et du pollen du début du printemps à la fin de l’automne. Vous assurez ainsi ce que l’on appelle un « arc de floraison complet ». Autrement dit, les pollinisateurs visiteront votre jardin toute l’année, car ils y trouveront toujours quelque chose à manger.

Pour le nectar et le pollen, il ne faut pas uniquement penser aux plantes à fleurs. Les arbres et les arbustes, comme le saule, l’épicéa et le lierre par exemple, sont les meilleurs fournisseurs ! Le lierre grimpant est l’une de nos dernières plantes à fleurs de l’année et l’eupatoire à feuilles de chanvre et le colchique d’automne sont également très utiles en cette saison.

Lorsque vous choisissez des plantes, ne vous arrêtez pas à l’aspect esthétique. Certaines plantes ne présentent plus aucun intérêt pour la nature parce qu’elles ne produisent, par exemple, plus de nectar ou de pollen. Or, le nectar et le pollen, c’est précisément ce que recherchent les papillons ou les abeilles. Certaines variétés ont tellement de pétales qu’une abeille ne peut plus s’y retrouver. Les fleurs doubles, en particulier, sont totalement inutiles pour la nature. Faites donc attention à la variété : à côté des plantes que vous choisissez essentiellement pour leur aspect esthétique, assurez vous aussi d’avoir suffisamment de spécimens qui offrent de la nourriture aux insectes et autres animaux.

Conseil n° 3 : Transformez votre jardin naturel en patchwork

Au plus grande est la variation, au mieux s’en porte la nature. En effet, la variation garantit qu’il y a toujours quelque chose à voir. À certains moments, la beauté vient du parterre. À d’autres, elle vient de la prairie fleurie et encore du champ de fleurs.

Un jardin naturel est un jardin qui mûrit et évolue ; un jardin dans lequel toutes sortes d’animaux surprenants ne cessent de faire leur apparition. Un jardin naturel surprend à chaque instant. Mais un jardin naturel a besoin de temps, parfois des années, avant d’impressionner. Il arrive que les graines ne germent pas immédiatement. Quant aux arbustes, ils ont besoin de temps pour pousser. Un beau jardin naturel, c’est comme le bon vin : il bonifie avec le temps. Pensez-y.


» Découvrez d’autres conseils dans Jardins & Loisirs.

Il y a énormément à faire et à vivre en automne, comme vous vous en rendrez compte dans ce numéro de Jardins & Loisirs. Si vous commandez dans la boutique en ligne, vous ne payez pas de frais de port. Profitez-en maintenant !

Jardins et Loisirs : Le nouveau numéro est là ! automne édition 5 2021

» Commandez ici et faites-vous livrer gratuitement Jardins & Loisirs !

Texte : Veronique De Smedt

%d blogueurs aiment cette page :