Le manche de la bêche, bois ou synthétique ?

Traditionnellement, le manche des bêches est tourné dans du frêne. Ce bois aux fibres denses est agréable au toucher, présentant une grande résistance mécanique alliée à une bonne élasticité. Mais s’il peut nous accompagner longtemps, un manche n’est pas indestructible. Pour qu’il casse au dessus du fer de la bêche, il suffit que le jardinier gère mal l’effet de levier, effectuant une pression trop forte sur le bois.

Afin de permettre un travail dans de rudes conditions, des bêches sont maintenant dotées de manches en fibre de verre. Bénéficiant des résultats de travaux de recherche sur la résistance des matériaux, ils peuvent endurer des pressions bien plus importantes que celles supportées par le bois. Mais toute médaille a son revers: la fibre de verre transmet particulièrement bien les vibrations lorsqu’on travaille en terrain caillouteux, ce qui peut provoquer rapidement des douleurs au niveau des articulations.