Planter de la menthe

La menthe est un peu le Docteur Jekyll et le Mister Hyde du jardin. On l’aime pour son arôme. On la redoute pour son caractère colonisateur. Un jeune plant de menthe présente déjà des rejets qui partent s’enraciner plus loin. Même des tailles sévères ne freinent pas la menthe qui forme vite une large touffe.

Mais pourquoi ne pas jouer la carte de la nature ? Si la menthe s’élargit, laissons-la s’étendre le long d’une allée, elle répandra son arôme chaque fois que nous la frôlerons au passage. Laissons-la fleurir, elle attirera quantité d’insectes. Laissons-la gagner le pied des rosiers, elle contribuera à les protéger des maladies. Et quand la menthe arrivera là où nous voulons pas qu’elle s’installe, la bêche arrêtera son expansion.