Un jardin paysager révèle son âme

À Laarne, l’ancienne culture de bégonias de la famille Van Damme a dû laisser la place à un nouveau projet: un magnifique jardin paysager, facile à entretenir et qui brille par sa fonctionnalité. Une combinaison ingénieuse de gazon, de fleurs sauvages, de plantes vivaces et de pavillons de jardin qui répond parfaitement aux souhaits de Paul et Erna.

Au milieu de la région fleurie gantoise se trouve un jardin paysager exclusif d’un hectare. Ses fiers propriétaires, Paul et Erna Van Damme-De Rycke, étaient autrefois des indépendants mais restent très actifs. Il y a dix ans, Paul a pris sa retraite et a décidé de passer son temps libre à l’extérieur. Une partie de l’ancienne culture de bégonias a laissé la place à ses projets de jardin. Il s’est adjoint les services d’un architecte paysagiste mais il a réalisé les travaux lui-même. « Je voulais un jardin paysager qui se fonde dans l’environnement rural. Nous avons laissé de côté les plantes et les arbres exotiques. Nous avons choisi de grands massifs avec des plantes et des fleurs indigènes, allant de saules étêtés, Annabelles et plantes vivaces à des prairies de fleurs sauvages et à du gazon. Ce jardin est tellement grand que nous avons décidé de ne pas planter d’annuelles, car cela entraînerait énormément de travail. Les prairies de fleurs sont à nouveau ensemencées tous les quatre ans et le gazon est paillé deux fois par semaine. Le paillage des 4.000 m² de zones de gazon, au total, prend à chaque fois une heure et demi environ pendant la saison, ce qui n’est pas mal. Si je devais tondre le gazon et évacuer tous les déchets, j’y passerais facilement le double de temps. »

%d blogueurs aiment cette page :