Une approche éco-‘logique’

Apprendre à cultiver un potager c’est aussi apprendre de ses réussites comme de ses erreurs. Vous faites de votre mieux pour travailler avec la nature mais, si elle est souvent votre amie, elle peut aussi se manifester sous une forme hostile. Au château de Heks, nous expérimentons des solutions écologiques pour combattre les maladies et les agresseurs du potager. Avec des remèdes connus depuis des siècles, et d’autres qui sont le résultat d’une toute nouvelle vision du jardinage.

Etroits passages

© PSG Studio
© PSG Studio

Des choix intelligents au moment de la création du potager sont déjà une arme très utile pour la prévention des problèmes. Le jardin est de préférence organisé en lits de culture fixes alternant avec d’étroits passages. Évitez en tout cas de circuler dans les parties cultivées: un sol aéré et sain est nécessaire à la santé des plantes. En apportant du compost, vous enrichissez la vie du sol et améliorez sa structure, et en alternant les cultures vous empêcherez les maladies et les parasites de persister d’une année sur l’autre. Vous trouverez des informations détaillées sur ces deux sujets dans les numéros de février et de mai de Jardins&Loisirs.

Au travail!

Plantenextracten_JUNI15_©PSGstudio.be-6821-web
©PSGstudio

Optez dès le départ pour des variétés résistantes, par exemple une pomme de terre résistante. De préférence, optez autant que possible pour des semences et des plants d’origine biologique. Pour éviter la présence d’insectes nuisibles, pensez à des associations de plantes bien étudiées et faites alterner la culture des légumes avec celle des fleurs et des herbes aromatiques. Pensez-y: pour maintenir l’équilibre écologique de votre jardin, il n’est pas recommandé de vous débarrasser de toutes les bestioles – car la coccinelle ou la syrphide se retrouveraient sans nourriture. L’objectif recherché est de maintenir les populations sous contrôle afin d’éviter des dégâts sur les récoltes.

Lisez tous les astuces dans l’edition de juin de Jardins&Loisirs!

%d blogueurs aiment cette page :